NF : le prodige du rap chrétien

rappeur chretien, musique NF

Attends, attends mais c’est qui NF ?

NF de son vrai nom Nathan John Feuerstein est ce rappeur chrétien qui se hisse à la première place du Billboard américain (classement de ventes de disques). 

The Search, sorti en 2019 est son second album qui se place directement en première place après Perception en 2017.

Je ne me méprends pas sur qui m’a donné ce don. Dieu m’a donné ce don, il m’a donné la capacité de faire ça. Et il me l’a aussi donné comme un exutoire. Et c’est ce qu’est la musique pour moi” source magazine NUMÉRO.

Alors que nous assistons à une explosion de la louange chrétienne avec Hillsong en porte étendard, aujourd’hui un rappeur qui fait de la musique chrétienne peut concurrencer un Emniem, JAY-Z et tant d’autres. 

Nathan John Feuerstein est né au Michigan, le 30 mars 1991. Divorce de ses parents. Violence. C’est sans doute ces blessures qui donneront à sa musique ce rap mélancolique.


Des lyrics avec du sens et de la foi

“Il est facile de blâmer Dieu, mais plus difficile de réparer les choses
Nous regardons dans le ciel, façon de dire “Pourquoi n’écoutes-tu pas ?”
Regardant les nouvelles dans nos salons sur les grands écrans
Et parlant du fait, “Si Dieu est vraiment réel, alors où est-il ?”
Vous voyez le même Dieu que nous disons être inexistant
Devient réel pour nous, mais seulement quand nous devenons mourant
Quand vous êtes en bonne santé, c’est du genre “nous ne nous soucions pas vraiment de Lui”

Le Clip


Ce titre Oh Lord de NF vient de l’album Therapy session et qu’est-ce que ça fait du bien d’entendre des lyrics de qualités comme les siennes. 

Il faut là sa propre thérapie mais elle peut-être celle de millions d’américains, de millions de chrétiens. 

Nous cherchons souvent à plaire à Dieu pour qu’il nous rende les fruits de nos efforts lorsque nous en aurons besoin. C’est une grave erreur. Nous louons Dieu parce qu’il est Dieu. Pour ce qu’il est et représente. Non pas pour ce qu’il pourrait nous apporter. 

Dieu n’est pas notre jouet divin qui viendrait réparer nos erreurs humaines, les conséquences de notre manque obéissance, des tentations auxquelles nous avons cédé.  

“Laisse-moi seul Dieu, je t’appellerai quand j’aurai besoin de toi”
Ce qui est drôle, c’est que tout le monde va s’endormir sur les bancs d’Église
Puis blâmer Dieu pour nos problèmes comme si il dormait sur vous
Nous lui tournons le dos, qu’attendez-vous qu’il fasse ?”

Oh Lord, est une prière qui lui aura permis d’obtenir le prestigieux Dove Award en 2017, qui est un prix attribué par la Gospel Music Association (GMA) pour récompenser les meilleures performances de la musique chrétienne aux États-Unis.


Un flow inspiré proche de celui d’Eminem, des clips léchés et de qualités, NF fait rentrer le rap chrétien dans une autre dimension. 

Le parisien titrait : "Ma musique contre ma douleur". 

NF ne cherche pas à évangéliser par sa musique, mais il parle de Dieu, de sa foi, comme si le sujet n’était plus un sujet tabou et ça fait du bien. 

Notre société rejette tout ce qui a un rapport de près ou de loin à la religion. On ne peut plus se dire croyant sous peine de se faire taxer de ringard, ou d’illuminé. 

Alors lorsque la technique, le flow et les connotations religieuses se rencontrent, cela donne un super mélange qui donne une vision réel de la foi vécu par un américain de 30 ans. 

Après Justine Bieber qui a déclaré sa foi en Jésus et Kanye West qui appelle son dernier album Jesus is King, nous assistons à un nouveau souffre chrétien dans le monde. L’Esprit-Saint a investi notre jeunesse et celle-ci se met à parler. 

Jésus leur dit: Je vous dis que si ceux-ci se taisent, les pierres crieront. Luc 19v40

 

rappeur chretien, rap louange, NF


Quand as-tu réalisé que tu allais faire de la musique  ?

Lorsque j’avais 12 ans. J’ai réalisé que je n’aurai pas d’autre choix. J’ai donc commencer à écrire et rapper. NF pour Numéro magazine


Nous avons tous une mission, une destin à accomplir. Que ce soit dans la musique chrétienne ou non.

Si tu ne le fais pas, personne d’autre ne pourra l’accomplir à ta place. 

Nous sommes parfois pleins de questions, qui retardent notre évolution. Il est important de se rappeler qu’en Christ nous gagnons toujours. 

Important aussi de prendre à cœur cette mission d’impacter le monde. Il ne suffit pas d’être pasteur pour toucher le cœur des croyants. Il suffit simplement d’être soi-même et de travailler avec les talents que Dieu nous a confié. 

Dans When I Grow Up (Quand je serai grand), NF nous rappelle l’important du travail qu’il a accompli pour façonner le talent qu’il a reçu. Ne rien lâcher malgré les critiques, les gens qui cherchent à te faire tomber, qui sont encore plus nombreux lorsqu’il s’agit de porter le nom de Dieu. 

Mais c’est aussi un morceau qui nous dit de continuer à croire en nos rêves. De ne pas suivre la norme que le monde nous impose. Tes rêves. Rien d’autre. Car les projets que tu portes tout au fond de ton coeur sont preuves que Dieu t’a promis à un avenir. 

Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. Jérémie 29v11

NF est l’un des rappeurs les plus talentueux de sa génération. Et ce n’est pas seulement le monde du rap chrétien qui le dit. La presse américaine est unanime et les ventes de disques le prouvent.

Les exemples de réussites que ce soit dans le rap, dans la mode, sur Youtube… sont de plus en plus nombreux. Ces projets chrétiens qui font du bruits, nous font du bien. 


Lance-toi, 

Soutiens ceux qui portent un projet pour le royaume de Dieu

Prie pour que l’Esprit-Saint vienne impacter notre génération. 

Lorsque je mourrai, déposez mes cendres dans un sac poubelle
Je n’en ai rien n’à faire d’elles
Ne gâchez pas votre argent sur ma pierre tombale
Je me sens plus concerné à propos de mon âme
Tout le monde finira bien par mourir
Mais tout le monde n’aura pas vécu pour autant
Parfois, je lève les yeux vers le ciel
Et me demande…
“Est-ce que vous nous voyez ici, ô Seigneur (ô Seigneur) ? Ô Seigneur ?”
Oh Lord, NF

 

Laisser un commentaire